Imprimer

Recherche dans l'ensemble des inventaires d'archives

Vous souhaitez chercher un ou plusieurs mot(s) dans l'ensemble des inventaires d'archives ?

ATTENTION : tous les inventaires des Archives ne sont pas en ligne.

Les inventaires manuscrits ou dactylographiés des fonds modernes et contemporains et des archives hospitalières sont en cours d'informatisation.

Résultats 101 à 125 sur 246 892 : Résultats par page :
Trier par :  
CoteTitreDate de débutDate de finAccès inventaire
A 1377Actes du pouvoir souverain et domaine public avant 1790 (Apanage d'Orléans - Trésor du Châtelet). > Apanage d'Orléans et autres fiefs des ducs d'Orléans. > Duché de Nemours > Titres de la ville de Nemours.
Privilèges et exemptions : expédition de l'inventaire fait par le lieutenant général au bailliage de Nemours, des chartes et titres de privilége et d'exemptions dont jouissait cette ville. Cet inventaire est de 1498 (les documents analysés étaient renfermés, à cette époque, dans un coffre conservé dans l'église de Nemours et dont les clefs étaient gardées par Jean Henry, Guyot L'Hôtellier et Michel Josse, marguillers ; l'inventaire lui-même est l'oeuvre de Louis Le Blanc, lieutenant général ; on y remarque plusieurs mentions intéressantes ; ainsi, en 1293, la ville de Nemours avait acquis de son Duc, les bans de vin de la cité ; les privilèges de la ville datent de 1170 ; les habitants ne devaient ni péage ni tonly (sic) à Chéroy ; en 1295, le Roi annula les garennes de Nemours ; les habitants pouvaient aller franchement et quittement à la foire de Saint-Martin d'été et revenir de même ; ils pouvaient envoyer leurs bêtes, moins les chèvres, pâturer dans les bois de Barbeau ; ils étaient affranchis du péage de Ferrières, Dordives et Château-Landon) ; copies informes des chartes de privilège depuis 1264 ; lettres de Charles, dauphin de France, permettant à Nemours de se fortifier (1359).|Octrois et biens patrimoniaux : différents actes, états et mémoires (on y remarque le rôle des noms de ceux qui ayant quitté la ville pendant les troubles, seront taxés exceptionnellement ; parmi ces noms on rencontre celui de Pierre Malbranche) ; devis des ouvrages qu'il convient de faire au pavillon de la porte du petit pont, pour y loger les officiers de la ville ; ajournement du receveur Canto qui devait rendre ses comptes.|Officiers municipaux : lettre missive du roi Henri III, aux échevins de Nemours « De par le Roy. Chers et bien amez, Nous vous avons jà faict entendre comme à notre très grand regret, notre frère le duc d'Allençon s'est absenté de nous à la persuiasion d'aucuns qui ne tendent qu'à troubler l'estat et le repos de notre roiaume, sans que luy en aions donné aucune occasion ; et vous avons mandé veiller sougneusement à la garde de votre ville, et mectre peine de contenir chacun en la fidellité que doibvent tous bons subgectz à leur prince, afin d'empescher les entreprises qu'on y pourroit dresser. En quoy nous ne faisons doubte... A ceste cause, Vous vous mandons et derechef ordonnons que vous aiez à faire en cest endroict si bon debvoir, que rien n'advienne en votre dicte ville au préjudice de notre dit service ; vous gardant d'y donner entrée à notre dict frère ny à aucun tenant son party, ou autre de quelque qualité qu'il soit, sans notre exprès commandement ou de ceulx que vous recongnoissez avoir auctorité de Nous. Et ce faisant, comme nous avons en vous parfaicte fiance, nous aurons tousiours le bien de votre dite ville en une grande recommandacion. Donné à Paris, le XXVIIe jour de septembre 1575. Henry. Brulart. » ; copie informe d'un acte de notoriété sur le temps et la forme des assemblées et délibérations des habitants de Nemours ; acte d'assemblée pour la nomination de quatre échevins (1721) ; ordre de procéder à une nouvelle élection signé Elisabeth-Charlotte ; contestation entre la ville et le lieutenant général au bailliage ; lettres de MM. Hédelin, Des Francs et Bertrand concernant l'élection annulée par Madame.|Administration de charités : quêtes pour achat de bois destiné à la reconstruction de maisons incendiées, en 1667, au faubourg du grand pont ; gages du bedeau Clausse (il recevait des dames de charité, 36 livres, par an, pour conduire les pauvres, hors de Nemours et hors de l'église de Nemours).|Collège de Nemours : assemblée des habitants pour la nomination d'un nouveau principal et le choix d'une maison (18 janvier 1609) ; achat de deux petites maisons destinées à augmenter les bâtiments du collège.|Inventaire des privilèges et exemptions depuis 1264 (1498), officiers municipaux (1575-1741), octrois et autres biens patrimoniaux (1574-1618), collège (1609), administration des charités (1663-1670), lettres patentes de Charles, dauphin de France portant permission de fortifier la ville (6 juin 1356).
13561741
2 J 184Collection Jarry. > Séries anciennes > Apanage d'Orléans > Deuxième maison > Comté de Blois > Organisation militaire > Places fortes, capitainesries, gardes et garnisons > Châteaurenault (1357-1371)13571371
2 J 216Collection Jarry. > Séries anciennes > Apanage d'Orléans > Deuxième maison > Comté de Blois > Fondations religieuses et rapports avec le clergé > Clergé régulier > Abbayes et prieurés d'hommes > Diocèse de Chartres > Tiron, abbaye (1357).13571357
2 J 220Collection Jarry. > Séries anciennes > Apanage d'Orléans > Deuxième maison > Comté de Blois > Fondations religieuses et rapports avec le clergé > Clergé régulier > Abbayes et prieurés d'hommes > Diocèse du Mans > Gué-de-l'Aunay, abbaye (1357-1372).13571372
2 J 170Collection Jarry. > Séries anciennes > Apanage d'Orléans > Deuxième maison > Comté de Blois > Eaux et Forêts > Maîtrises particulières > Forêt de Bruadan (1358-1373).
Concerne la garde de la Fontaine-le-Comte.
13581373
2 J 230Collection Jarry. > Séries anciennes > Apanage d'Orléans > Deuxième maison > Comté de Blois > Fondations religieuses et rapports avec le clergé > Clergé régulier > Hopitaux et commanderies > Les Montils, Maison-Dieu (1359-1360).
Reçus de Guillaume Marquier, évêque de « Sorcat », maître de la Maison-Dieu des Montils.
13591360
2 J 212Collection Jarry. > Séries anciennes > Apanage d'Orléans > Deuxième maison > Comté de Blois > Fondations religieuses et rapports avec le clergé > Clergé régulier > Abbayes et prieurés d'hommes > Diocèse de Chartres > Les Montils, prieuré (1360).13601360
2 J 1672Collection Jarry. > Séries anciennes > Titres d'immeubles et de biens particuliers > Paroisses du bailliage de Montargis > Sainte-Geneviève-des-Bois (1360).
Vente d'une maison, concernant les familles Rivières (dit de Boisgarnier) et Sébouville.
13601360
5 J 286Chartrier de Sully. > Seigneurie puis duché de Sully > Droits seigneuriaux > Eaux et forêts > Comptes du maître des Eaux et Forêts > Comptes de Jean Baudet. > 14 août 1360 - 18 février 1365 n.s. (fragment).
Contient en particulier : au verso, copies des lettres de commission de Louis, seigneur de Sully, à Jean Baudet, l'instituant son procureur général et maître de ses fiefs et arrière-fiefs, du 18 avril 1358.|Concerne en particulier : cens, droits de rachat et autres redevances perçues en particulier sur les héritiers de Jean de La Chauciée, ancien secrétaire et maître des garnisons du seigneur de Sully, et les habitants de Saint-Benoît-sur-Loire, Coullons et Villemurlin.
13601365
5 J 287Chartrier de Sully. > Seigneurie puis duché de Sully > Droits seigneuriaux > Eaux et forêts > Comptes du maître des Eaux et Forêts > Comptes de Jean Baudet. > 14 août 1360 - 18 février 1365 n.s.
Rôle contenant aussi au verso la mention d'un règlement financier opéré en juin 1367.
13601365
2 J 1214Collection Jarry. > Séries anciennes > Familles et personnes > Lamirault (ou Lamyrault) (1361-1783).
Paiements de gages et de rentes, correspondance concernant des membres de la famille L., dont surtout Boniface Lamiraut, visiteur général des greniers à sel sur la rivière de Loire et ses affluents (1361-1362) ; Etienne Lamiraut, élu à Orléans sur les aides de la guerre (1396-1405).|Contient aussi un mandement de paiement et un reçu concernant Boniface « Ladmiraut » ou « Lamiral », commis à la garde et gouvernement du « Pont de Sée » (1370).
13611783
13 J 359Fonds Colas des Francs. > Biens d'origine seigneuriale et domaniale > Seigneuries > Loiret > Saint-Cyr-en-Val, seigneurie de la Mothe-Saint-Cyr : titres de propriété, réceptions de foi et hommage, arpentage, plan, de 1361 à 1789 (1476-1901). Autrefois la Mothe-Vailly (ou Vélis, Vellis). Contient en particulier : partage de la succession de Jean de Vaulx,13611769
13 J 362Fonds Colas des Francs. > Biens d'origine seigneuriale et domaniale > Seigneuries > Loiret > Saint-Cyr-en-Val, seigneurie de la Mothe-Saint-Cyr : censive, vente par Thiercelin Bourdon, écuyer, demeurant à Boigny, à Jean Le forcené, écuyer, seigneur de la Mothe-Saint-Cyr, d'une censive, assise au terroir de Montbautier, paroisse de Saint-Cyr-en-Val (1361).13611361
2 J 175Collection Jarry. > Séries anciennes > Apanage d'Orléans > Deuxième maison > Comté de Blois > Eaux et Forêts > Maîtrises particulières > Forêt de Montferant (1362).13621362
2 J 1619Collection Jarry. > Séries anciennes > Titres d'immeubles et de biens particuliers > Paroisses du bailliage d'Orléans > Rouvray-Sainte-Croix (1362-1421).
Ventes de maison et de terres, concernant en particulier les familles Bernart, Honoré (1362) ; Josset, Houldre (1421).
13621421
8 J 29Fonds du château de la Versaudière (Ladon). > Fiefs > Paroisse de la Houssaye > La Houssaye.
Fois et hommages rendus par Jehan de Montmorency, Gauthier sire d'Arzilleus et Jehanne du Chatellier, dame de Torote, pour le fief de la Houssaye, réception d'hommage par Gérard Lecoq seigneur de la Houssaye, foi et hommage rendus par Henri de Montceautz, seigneur de Villacoublay La Houssaye au seigneur de la Rochette pour le fief de Galandres (?).
13621577
5 J 44Chartrier de Sully. > Seigneurie puis duché de Sully > Finances et comptabilité > Comptes des receveurs et fermiers généraux > Benoît Ribote (juin 1363-juillet 1364).
Contient en particulier : états des recettes de la ferme de la prévôté de Sully-sur-Loire, du 25 décembre 1363 au 24 juin 1364, des profits et émoluments du sceau et de l'écriture, du "danger du ban" vendu aux habitants de Sully-sur-Loire, de la vente des blés de Sully-sur-Loire, Villemurlin et Isdes ; mentions de paiement pour les réparations des fours banaux de Chaon et Isdes, pour l'installation de fers dans les prisons de Saint-Godon et d'échelles de justice à Sully-sur-Loire, pour les gages de Godefroy de Maçay, capitaine du château de Sully-sur-Loire, Jean Blonde, procureur général et Jean Quineau, prévôt de Sully-sur-Loire.
13631364
5 J 292Chartrier de Sully. > Seigneurie puis duché de Sully > Droits seigneuriaux > Justice > Justice de Sully : comptes de Jean Peloque, bailli, de 1363 (?) à 1365 (?).
Contient en particulier : copie d'un acte de Louis, seigneur de Sully, ordonnant le remboursement à jean Peloque des frais qu'il a engagé pour le siège de Chamerolles (3 août 1364).
13631363
5 J 298Chartrier de Sully. > Seigneurie puis duché de Sully > Droits seigneuriaux > Tailles et aides > Aides : comptes de Jean Baudet, maître des Eaux et forêts, en tant que "procureur général de la Châtellenie de Sully".
Aides pour la réparation du château de Sully levées principalement sur les paroisses de Sully-sur-Loire, Bonnée, Saint-Père-sur-Loire, Saint-Aignan-le-Jaillard, Neuvy-en-Sullias, Tigy, Vienne-en-Val, Soings-en-Sologne, Chaon, Villemurlin, Cerdon, Isdes, Sennely, et "le village de La Trop".|Contient en particulier : mentions de paiement pour fourniture de sable et de chaux, maçonnerie, charpenterie, tuiles, ferronerie, transports et autres travaux concernant principalement la tour ronde et le tour carrée du château de Sully-sur-Loire.
13631363
2 J 214Collection Jarry. > Séries anciennes > Apanage d'Orléans > Deuxième maison > Comté de Blois > Fondations religieuses et rapports avec le clergé > Clergé régulier > Abbayes et prieurés d'hommes > Diocèse de Chartres > Saint-André, prieuré (1364).13641364
5 J 299Chartrier de Sully. > Seigneurie puis duché de Sully > Droits seigneuriaux > Tailles et aides > Aides : comptes de Pierre Lemercier.
Imposées sur les habitants de Sully-sur-Loire, tant pour la garde et défense que les réparations et fortifications de la ville.
13651365
8 J 73Fonds du château de la Versaudière (Ladon). > Moulins > Paroisse d'Auvilliers > Moulin Darrue.
Acquisition par le seigneur de Bésigny, baux, déclaration d'hypothèque.
13651713
2 J 638Collection Jarry. > Séries anciennes > Seigneuries et domaines > Fiefs du bailliage d'Orléans > Sully-sur-Loire (1367-1810)
Aveux et dénombrements, donations, héritages, cens et rentes, ressorts de juridiction, droits de pêche dans le Beuvron, correspondance concernant surtout les seigneurs de Sully, dont Louis de la Trémoille (1482), de Béthune, Cochefilet (1609-1702).|Concerne en particulier les familles La Morinière (1482) ; Poullin, Bidault (1649) ; Pochon Boyetet (1723) ; les paroisses des Bordes, de Bonnée, Guilly, Neuvy, Tigy, Saint-Florent, Lion-en-Sullias, Saint-Gondon, Coullons, Souvigny, Chaon, Cerdon, Isde, Vannes, Viglain (1626) ; une rente à La Brosse (1649) ; la seigneurie de Beauregard (Viglain) (1723). Contient en particulier : deux sceaux sur simple queue (mauvais état) (1482) ; lettre de Sully au prince de Condé, en 1609 (copie contemporaine), et signature autographe de Sully (1628) ; déclaration des droits de la souveraineté d'Henrichemont et Boisbelle (1664) ; oraison funèbre de la duchesse douairière de Sully (1702).
13671810
A 1977Actes du pouvoir souverain et domaine public avant 1790 (Apanage d'Orléans - Trésor du Châtelet). > Trésor du châtelet d'Orléans (fonds du bureau des finances). > Apanage et duché d'Orléans > Causes jugées au bailliage d'Orléans > Registres des assises. > 1368-1370.
Assises d'Orléans, 14 avril 1368. - Juges : Guillaume Turpin, lieutenant ; Robert Le Breton, procureur-général ; N. de Beausse, bailli de Dunois ; Jehan Mailleton, bailli-l'Evêque ; Giles du Chastel, bailli de Beaune ; Jehan Saince ; Jeahn Le Buef ; Geuffroy Bruiant, etc. Causes jugées : Hervé le Libraire et Richard Le Courruier ; Berthier Le Paintre et Jehan Chappeau ; le procureur du Duc et le Chapitre de Saint-Aignan ; Philippe Grosse-Teste, chevalier et Geoffroy de Saint-Cismont, chevalier ; Jehan de Grantivillier et Marion La Gorronne, marchande publique ; Girart Le Lombart, dit Manet, « fut jàpiècà détenu prisonnier, pour ce que l'en disoit que de sa volonté il avoit esté et repairé à Mareau, avec les Anglois, ennemis du Royaume, au temps qu'il tenoient ledit lieu ; et tendant à fin le procureur de monseigneur le Duc, que s'il le confessoit, il feust pugni de telle pugnicion comme raison doveroit. Lequel Girart, à sa salvacion, eust respondu que il estoit vray que il avoit esté plusieurs foiz audit lieu, devers les diz Anglois, pour pourchachier la délivrance de feu Anxeau Le Boutillier, jadis seigneur de Lopy, son maistre que les diz Anglois tenoient prisonnier, et que il y ala tant de foiz que il l'en délivra... Nous disons que ledit Girart a suffisamment prouvé son fait ».|Assises de Beaugency, 17 avril. - Juges : Jehan Riole, bailli d'Orléans ; Jacques Chauvel ; Henriot Cabut ; Pierre Cabut ; Gentien Cabut ; André Fromageau, etc. Causes jugées : thomas Turpentin et Jehan Troin, sire de Mez ; le procureur du Duc et Pierre Le Roux, chevalier, sire de Baule ; Raoul de La Rue, prévôt de Suèvre et Jehan Jordain, breton. Assises de Janville, 20 avril. Juges : Jehan Riole, bailli d'Orléans ; Geffroy Doulxire, son lieutenant : Geffroy Foliau ; Giles du Chastel ; Périn Davy ; Hue de Misamion ; Jehan du Mesnil, etc. Causes jugées : Jehanne de Maligny, dame du Puiset ; l'abbaye de Bonneval ; la comtesse de Bar. Assises de Neuville, 23 avril. Juges : le bailli d'Orléans ; Guillaume Chastellin, etc.|Assises de Chastelneuf (Châteauneuf), 24 avril. - Juges : Jehan Dormes ; le curé de Châteauneuf ; Guillaume de Chalençoys, procureur-substitut ; Jehan Melordin, Regnaut Maupin ; Jehan Alart, Guillaume de La Porte ; Etienne Le Roige ; Philippon Foillet. Causes jugées : « Pierre de Saint-Thibaut, chanoine de Jargueau estoit devenu prisonnier au Chastelneuf, pour ce que par Jehan Dourmes, capitaine de Chastelneuf et maistre de la garde de Vittry, avoit esté trouvé passant hors chemin, ou travers de la garenne de Chastelneuf, garni de cinq chians (chiens) ».|Assises d'Yèvre-le-Châtel, 26 avril. - Juges : le bailli d'Orléans ; Robert Bailledart, chevalier, seigneur de Villesauvaige ; Pierre des Haies ; le prieur de Saint-Pierre de Pithiviers ; Philippon Bouchart écuyer, etc. Causes jugées ; Jehan de Gaudonville, Guillaume de Longueau, capitaine de Bènes ; Jehan Benoist, mercier.|Assises de Boiscommun, 28 avril. - Juges : Jehan Guitoys ; Jehan de Longjumel ; Pierre de La Mote, écuyer ; Jehan du Monceau ; Bertrand de La Roiche, etc. Causes : Guillaume Jaqueau, pour avoir enterré, sans congé de la justice, un homme qui mourut dans son hôtel.|Assises de Lorris, 1er mai. - Juges : Taupin de Moulon, chevalier ; Etienne Le Limodin ; Etienne de Pasturanches ; Pierre de Boisgarnier, etc. Causes jugées : Pierre des Marois, écuyer.|Assises de Montargis, 4 mai. - Juges : Jehan de Machau, chevalier ; Pierre Roger ; Guillaume Contesse ; Thomas d'Armeville, bailli de Cepoy ; Jehan de Villeirs. Causes jugées : Nicolas Braque, chevalier, sire de Saint-Morise-sur-l'Averon (Saint-Maurice-sur-Aveyron), ayant cause de Catherine de Melun, tutrice des héritiers de feu Jehan Malingre ; Marguerite La Quadouelle.|Autres assises de Montargis. - Causes : la prieuse et le couvent de Saint-Dominique de Montargis ; Nicolas Braque, seigneur de Châtillon-sur-Louain (Loing), chancelier d'Orléans contre Jehan Malingre qui se plaignait d'avoir été battu par Harnot Braque ; les religieux de Saint-Jean de Jérusalem ; feu mis au moulin de Champarmeau ; Pierre de Beaumont, sire de Charny-sur-Conie ; Jehan de Fillemin et Olivier du Monceau.|Assises de Châteaurenard, 9 mai 1368. - Juges : Jehan Davy ; Jehan Riole ; Jehan de Courquilleroy ; Thomas du Coignet ; Etienne Pelouz ; Jacques de Montenteaume ; Gautier de Salins ; Régnier du Fresne, prévôt de Châteaurenard ; le prieur de Durlot, etc. Causes jugées : Pierre de Batilli, écuyer.|Assises de Lorris, 12 mai 1368. - Juges : Jehan Guitois, avocat ducal ; Jehan Ciquaut ; Colas Cognaige ; Nicolas de La Vacherie ; Simon de Consy ; Jehan Baillet, etc. Causes jugées : Odart de Puiseaux, écuyer ; Jehanne de Viezpont ; Guillaume de Bernon, Gauchier de Lande, chevalier ; Pierre de Floigny ; Jehanne de La Roche.|Assises d'Orléans, 16 octobre 1368. - Juges : Jehan Riole ; Alain du Bey ; Guillaume Turpin ; Jehan Percepil ; Guillaume Garbot ; etc. Causes jugées ; Jehan Lescot.|Assises diverses de 1368 à 1370. - Causes jugées : la comtesse de Bar, dame de Cassel, Jehanne de Maligni, dame de Rochefort ; Pierre d'allainville ; Marguerite de Clermont, dame de Meno, Halois, fille de feu Guillaume Mallart « avoit fait appeler devant Nous (à Yèvre-le-Châtel), Jehan Guillier, de Bènes, pour ce qu'il ne li vouloit aidier à norrir un enfant petit qu'elle tenoit entre ses braz ; que li avoit fait icelli Jehan » ; Jehan Le Saige, complice de l'assassinat de Guillaume de Gaudonvillier, Ytier de Leuse, chavlier ; Michau de Saint-Hilaire, qui « s'efforça de oster et prendre ès mains de André Despereux ; à ce temps prévost de Yenville, le papier de ladicte prévosté au siège de Bonneval » ; Jehanne La Boutillière, dame de Sainte Geneviève et de Chastelette ; Régnaud de Gracey ; « pour ce que nagaires Nous fut rapporté (assises d'Orléans 1370) que Jehan de Bréviende, de la parroisse de Saint-Jean-de-la-Ruelle, avoit dit en la ville d'Orliens, en certain lieu et présens certaines personnes que quant Quanolle (Knolles) et sa compaignie, anglois et ennemis du royaume furent en la Beausse, c'est assavoir environ un mois a, il avoit esté pris desdiz Anglois, à un samedi nuit, en la ville d'Artenoy (Artenay), et d'illec mené en la compaignie dudit Quanolle à Lengenerie et que il avoit oy que ledit Quanolle dist à un grant maistre que l'endisoit estre le roy d'Angleterre, lequel se faisoit conduire et mener en une lictière, parce que malades estoit, telles paroles : Monseigneur, n'ayez pas paour, car vous avez un bon ami en Henri de Lovain. Nous, voulans savoir dudit fait vèrement la vérité, considérans que ledit Henri estoit et est capitaine d'Orléans et garde de la Tour-Neuve qui est la clef de ladicte ville, pour pourveoir sur ce qinsi qu'il appartendroit, mandasmes pardevant Nous ledit Bréviende et sur ce que dit est dessus l'interrogasmes et examinasmes par serment, au mieulx et plus diligemment et secrètement que Nous oncques peusmes. Lequel Bréviende nous dist, jura et afferma par son serment qu'il avoit esté pris desdiz Anglois à Artenoy, à un samedi nuit, et que en la compaignie de Quanolle et d'un grand maistre malade que l'en menoit en une litière, lequel l'en disoit estre le roy d'Angleterre et lequel il avoit veu servir à genouz par ledit Quanolle, il avoit esté mené en la grant hostellerie de Langenerie et que en une grant huche à blé qu'il disoit estre en une des chambres de ladicte hostellerie en laquelle estoit logié ledit Quanolle et ledit grant maistre et autres, que XI hommes et une feme avoient esté mis et emprisonnez ; et avoit oy que ledit Quanolle dist audit grand 'maistre : MontSire, n'aiez pas paour, quar vous aurez votre cuer cler de ce que vous avez en pensée, quar vous avez un bon ami et un bon apuy eh Henry de Lovain. - Disoit oultre ledit Bréviende que ce fait, il avoit publiez (et) dit comme vray pour le bien du pais que de ceulx qui mis furent o lui en ladicte huche les deux estoient de Péthiviers-le-Chastel, qui bien oy avoient lesdittes parolles. Pour laquelle chose Nous, désirans savoir la certaineté de (ce que) disoit, envoyasmes audit lieu de Lengenerie, Jehan Chiefdeville, notaire en (Chastelet), savoir se ledit Quanolle avoit oncques esté audit lieu et se en ladicte grant hostellerie estoit ladicte huche à Blé. Leque notaire ala audit lieu et nous rapporta qu'il avoit esté en laditte hostellerie et en toutes les autres hostelleries et maisons de ladicte Engenerie et qu'il avoit trouvé par les bonnes genz du lieu que oncques ledict Quanolle, n'avoit illec esté, mais avoit esté lui et ledit grant maistre logiez à Sougi ; oultre que en ladicte hostellerie n'avoit aucune huche à blé, ne en hostel qu'il fust audit lieu, fors une petite qui estoit en l'ostel de Saint-Ladre, en laquelle huit personnes couchez l'un sur l'autre ne pourroient bonnement entrer et que il avoit parlé à une femme qui prisonnière avoit esté desdiz Anglois audit hostel Saint-Ladre, la nuit que plusieurs Anglois jeurent audit lieu, laquelle li avoit dit que elle vit ladicte huche et que oncques personne ne fut dedenz mis, ne n'avoient lezdiz Anglois prisonniers aucuns en icellui hostel fors elle et un juène enfant et que leseiz Anglois disoient celle nuit que ledit Quanolle estoit loigié à Sougi. Et après ce, feismes savoir par devers le capitaine de Péthiviers si aucuns doupais avoient esté pris par lesdiz Anglois et menez audit lieu de Langenerie ; et fut trouvé que non. Pour quoy Nous véant que nous ne trouvions pas vray ce que disoit ledit Bréviende, pour pplus estre certain du fait et savoir se il disoit vray ou non, envoiasmes derechief audit lieu de Lengenerie, ledit notaire, et feismes avec lui aller ledit Bréviende, pour lui monstrer ladicte huche. Lesquelx alèrent audit lieu et ne fut trouvé aucune chose de ladicte huche, ne de ce que avoit dit ledit Bréviende, si comme ce nous rapporta ledit notaire. Si considerasmes que ledit Bréviende avoit menti et que aucun li avoit ce fait dire et pour ce le interrogasmes diligemment sur les choses dessus dictes ; lequel les affirma estre vrayes plus fort que devant. Et tantost après ainsi comme Nous li monstrions qu'il avoit faux donné entendent, dist et affirma par son serment que il n'estoit rien de ce qu'il avoit dit et que Guillaume Garbot, dit le Bourc, le li avoit fait dire, parce qu'il disoit que ledit Henri le haeoitt pour ce que il avoit volu Rosette, sa chambrière, et que ledit Garbot li dist que il deist les dictes paroles en lieu que elles Nous peussent estre rapportées et les li deist en ses vignes à un jour qu'il l'avoit alloué à parer les rayes ; et pour dire ce, li avoit ledit Garbot donné V blancs ; Si feismes venir ledit Garbot, et li dist ledit Bréviende que il li avoit fait dire les paroles dessus dictes. Sur cuoy repondi ledit Garbot que ledit Bréviende mentoit faussement et mauvoisement et contre ledit Bréviende en gité son gaige en jugement ; lequel gaige ycellui Bréviende ne vost lever sur ce comme suffisant. Si retenismes prisonniers leseiz Garbot et Bréviende. Et après parlasmes audit Bréviende disanz que il ne chargeast pas ledit Garbot de chose qui vraye ne fust ou qu'il aceptaszt le gaige, se vray estoit. Lequel, après plusieurs paroles, dist et dépose par son serment, que toutes les paroles et le fait dessus diz il avoit controvées et que oncques aucune chose ne avoit esté et avoit de tout menti, et que lesdictes paroles il avoit controvées et dictes sur ce que ledit Henri pour ce que il le voloit faire aller au guet ; et après, avoit ce mis sus audit Garbot pour ce que il voust piéçà Rosette, sa feme. Et toutes ces choses confessa et aujourdui confessées en jugement. Pour quoy, Nous, oy ladicte confession, considérans... avons ledit Garbot mis hors de prison... avons ledit Bréviende condampné et condampnons... à estre mis au pilori par trois samedis, de prime jusques à nonne et à estre signé d'un fer chaut au visage en quatre lieux, c'est assavoir au front, ès deux joes et sur le menton ».
13681370
8 J 67Fonds du château de la Versaudière (Ladon). > Fiefs > Autres paroisses > Le Plessis.
Acquisition par Guillaume de la Chastre, seigneur de Bésigny-Ladon.
13681368
Résultats 101 à 125 sur 246 892 : Résultats par page :
Trier par :  
Afficher/masquer